Club Burpees Tours Nord

À quoi servent vos prélèvements ?

Suivant votre club et vos abonnements, vos prélèvements sont aujourd’hui considérablement réduits à 39 euros ou 19 euros. A contrario d’autres clubs de fitness plus grands avec une masse salariale faible, un turn over important et le soutien de fonds d’investissement, les salles de sport Burpees sont de petites salles indépendantes appartenant à leurs coachs dont le concept repose sur son personnel, les coaches. La question de suspendre complètement les prélèvements s’est bien évidemment posée mais cette décision aurait pu être fatale. L’État nous aide partiellement et vos prélèvements viennent assurer notre survie. 

 

Vos prélèvements permettent :

  • de compléter les salaires des coachs qui sont au chômage partiel
  • de payer les charges (assurances, prêts bancaires, loyers, experts comptables…)
  • de payer les taxes (TVA, taxes de la ville…)
  • de financer la rénovation des clubs et l’achat de nouveaux matériels
  • d’organiser des cours (Zoom, productions vidéos…)
  • de préparer des nouveautés pour la réouverture.

 

Vos prélèvements, votre solidarité nous permettent de rester vivants et optimistes. Merci.

 

L’équipe Burpees.

 

 

Soutenez votre club,
donnez votre avis sur Google 

Burpees Studio

Burpees Tours Nord

Burpees Tours Sud

Burpees Biarritz

 

motivation et entrainement

Comment retrouver la motivation de s’entraîner ?

La « motivation », est un concept de base en préparation mentale. Dans le domaine du sport, ce terme est bien souvent employé pour son rôle déterminant sur les performances sportives. En effet, elle va conditionner à la fois l’investissement dans l’activité (intensité, niveau de concentration, plaisir procuré…) mais aussi la persévérance (régularité, qualité des entrainements, concentration optimale…)

 

Selon une théorie, la motivation serait la résultante d’une interaction entre les objectifs, les émotions à un moment donné et l’appréciation de ses capacités face aux opportunités offertes par l’environnement.

 

Cette définition prend d’autant plus de sens en cette période sanitaire particulière qui met à mal les émotions et les opportunités. En revanche, essayons d’agir sur les objectifs et les capacités qui auront un impact positif sur l’état émotionnel.

 

Qu’est ce que la motivation ?

 

Il existe deux types de motivation : 

  1. La motivation intrinsèque concerne l’action qui est conduite uniquement par le plaisir et l’intérêt procurés par l’activité. Aucune récompense externe n’est attendue. Par exemple, certains pratiquent leur activité physique seulement pour se défouler, se faire du bien après le travail, s’entretenir…
  2. La motivation extrinsèque : d’autres seront davantage concernés par la motivation extrinsèque qui concerne l’action qui est provoquée par une source extérieure : les compétitions, les récompenses, les médailles, la reconnaissance, le fait de faire plaisir à son entourage…

 

L’amotivation : un troisième état vient compléter ces deux types de motivation. Il s’agit de l’amotivation qui concerne le sentiment d’être soumis à des facteurs hors de tout contrôle. C’est l’absence de motivation liée au sentiment de ne plus être capable… il s’agit du moment où le sportif ne trouve plus aucun intérêt à continuer à s’impliquer. Par exemple, la situation liée à la Covid peut être une source d’amotivation pour certains.

 

Si les motivations extrinsèques sont intéressantes au début, il est nécessaire d’apprendre rapidement à se centrer sur des motivations plus intrinsèques, qui sont plus personnelles. Ces dernières sont en effet plus rassurantes et permettent de prendre en main son projet sportif. La recherche a démontré que les motivations extrinsèques peuvent être une source importante de stress.

 

Pour résumer, lorsque l’on subit une situation de démotivation, nous perdons d’abord le contact avec nos objectifs puis nos raisons d’être. Nous nous accrochons à ce que nous faisions et que nous ne pouvons plus faire. Une lutte commence avec soi-même. Ainsi, je vous propose cette feuille de route afin de vous aider à restaurer la motivation. Offrez-vous ce temps de mise au point.

 

Votre feuille de route

Mes motivations sportives

Dans ce tableau, liste l’ensemble de tes motivations. Qu’est-ce qui te motive à aller à l’entrainement régulièrement, à vouloir progresser ?

 

Qu’est-ce qui me motive
à faire du sport ?
Type de motivation
(E ou I)
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………
  • ……………

Une fois ta liste établie, relis-là et approfondie encore pendant quelques minutes. Quand tu as fini le recensement, classe-les par ordre décroissant d’importance en inscrivant un chiffre à côté de chacune d’elles.

 

Identifie ensuite le type de motivation : intrinsèque ou extrinsèque. Inscris un I ou un E à côté de chacune d’elles.

 

Plus tes motivations seront nombreuses (une quinzaine), plus cela démontrera la qualité et la pertinence de ton projet sportif. L’idéal consiste à avoir autant de E que de I. Rappelle-toi que trop de E génère du stress…

 

Mon approche de la compétition

Mon approche de la compétition

  1. Surligne tous les mots qui te parlent, ceux dans lesquels tu t’identifies dans ton approche du sport.
  2. Ensuite, sur une échelle de 100%, estime quelles parts occupent l’égo et la tâche. Si tu ne fais pas de compétition, réfléchis à ton état d’esprit pendant un WOD.

 

Dans une compétition, l’idéal serait d’être centré à 90% sur la tâche et 10% sur l’égo.

La fixation d’objectifs

Pour bien fixer ses objectifs

  1. Formuler des objectifs précis
  2. Des buts difficiles mais réalistes
  3. Fixer des échéances : court, moyen, long terme
  4. Les fixer par écrit
  5. Mettre au point des stratégies pour les atteindre : les moyens
  6. Mesurable : comment je sais que je l’ai atteint ?

 

Grille d’objectifs
Mes objectifs échéances les moyens
(stratégie à mettre en place)
évaluation
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………
  • ………

Une fois les objectifs précis définis, essaye de les avoir en tête à chaque entraînement. Se fixer des objectifs permet également d’optimiser le niveau de concentration et donc de progresser.

 

Bon cheminement à tous et n’oubliez pas d’être Ubuntu. « Je suis parce que nous sommes ».

 

Eléonore Marquebieille
Psychologue & Préparatrice Mentale (en formation)

Eléonore Marquebieille Psychologue et Préparatrice Mentale
« Je m’appelle Eléonore et je suis tourangelle depuis peu mais je n’oublie pas d’où je viens (coucou les Landes, le Pays Basque, la plage, le surf, le soleil…). Je suis passionnée de psychologie et de sport, j’ai donc fait de ces deux passions mon métier. Actuellement, je travaille en tant que psychologue auprès d’enfants et d’adolescents. Le CrossFit, faisant partie intégrative de ma vie depuis quelques années, j’ai donc décidé de développer mon accompagnement dans ce sport. J’ai la conviction que sans bien-être psychologique du sportif, il ne peut pas y avoir de performance durable. Je vous invite donc à découvrir dans cet article, ce qu’est la préparation mentale et ma philosophie ! »

La préparation mentale au service de la performance sportive

Préparer votre mental : vous avez tout à y gagner !

Si nous sommes ici ensemble et que vous lisez ce texte, c’est que nous avons tous poussé la porte de la box un beau jour. Diverses raisons nous ont amenées à franchir le cap mais ce qui est commun aujourd’hui c’est le constat que l’on peut faire après plusieurs wod réalisés. Le CrossFit amène au dépassement de soi. Faire la démarche de s’inscrire dans une box, c’est développer le goût de l’effort. Il en faut du courage pour s’inscrire dans un sport où le principe consiste à soulever du poids plus lourd que soi-même (j’exagère ?).

Comment progresser en sport ?

Reconnaître ses faiblesses

Une fois la tenue de sport en place, la dynamique lancée, chaque wod représente une progression individuelle, des limites à dépasser, un objectif à atteindre. La souffrance amène au plaisir. La fin d’un wod peut aller jusqu’à représenter une fierté parce que nous découvrons nos capacités dans une performance jusqu’alors jamais accomplie. Mais parfois, on stagne. Malgré l’assiduité, la condition physique, la volonté, quelque chose vient entraver la performance… Cela peut générer de la frustration, de la colère, de la déception. Et c’est dans ces moments-là que quelqu’un t’observe échouer ton mouvement et te dit « c’est bizarre, tu devrais y arriver pourtant, tu as la technique ». (et tu te retiens de dire : « merci, merci ce genre de phrase m’aide beaucoup… »). Le sportif, quel qu’il soit, a tendance à se construire sur une image de force. Montrer ses vulnérabilités serait perçu comme de la « faiblesse ». Mais se remettre en question, assumer, est le premier pas vers la progression. Prendre conscience de qui l’on est, de ce que l’on ressent, est un prérequis pour avancer vers la zone optimale de performance.

Évaluer et préparer son mental

Au quotidien, nous faisons régulièrement référence au mental : « T’as pas de mental » ; « C’est dans la tête » ; « Quel mental d’acier ! » … Nous l’évoquons, nous arrivons éventuellement à le définir mais les dimensions psychologiques sous-jacentes restent vagues, impénétrables voire incontrôlables. Nous avons tous notre propre représentation du mental. Si l’on tente d’expliquer le principe de la préparation mentale, on peut dire qu’il représente la croyance que l’on peut tous progresser mentalement si on s’entraine. Postulat récent qui part du principe que l’on peut tous s’améliorer d’un point de vue global mais aussi sur des compétences clés, des habiletés spécifiques et que la préparation mentale permet d’atteindre l’équilibre au-delà de la performance.

Mais de quoi parle-t-on ? Quelles sont ces compétences clés ?
En résumé, évaluer son mental revient à évaluer sa personnalité, ses compétences psychologiques et l’harmonie de l’ensemble de ces éléments.
La préparation mentale est une véritable boîte à outils qui déborde de créativité. Les outils ont pour objectif d’amener une progression sur la concentration, l’attention, la motivation, l’estime de soi, la gestion du stress…

La préparation mentale c’est donc l’ensemble de ces déterminants psychologiques qui ont une influence sur les performances sportives.
Alors si vous êtes prêt, que vous souhaitez vous engager afin de vous améliorer dans une quête d’équilibre, laissez-vous tenter par cette aventure. Différents thèmes vous seront proposés au cours des prochaines semaines : apprendre à se connaître en tant de crise ; la cohérence cardiaque ; le profil de performance du sportif ; etc.
Autant de thèmes qui vous permettront d’en savoir plus sur vous !

Ubuntu : quand le CrossFit emprunte à la philosophie africaine

La cohésion étant l’un des principes fédérateurs de la préparation mentale, je souhaite, pour conclure, attirer votre attention sur un concept africain dont la définition m’évoque l’esprit de la communauté CrossFit. Ubuntu.

Qu’est-ce qu’Ubuntu ?

Ubuntu c’est l’art de bien vivre ensemble. « Je suis parce que nous sommes ». Quelques principes régissent ce concept :

  1. notion d’interdépendance : ce qui signifie que ce que l’on fait pour les autres a des répercussions sur nous-mêmes (l’inverse est vrai aussi) ;
  2. considération : empathie ;
  3. entraide : soutien aux autres, spontanéité et réciprocité ;
  4. conviction : dynamisme de groupe ;
  5. prévention : ce qui rassemble plutôt que ce qui oppose. Se concentrer sur ce qui est positif.

Cette philosophie est la nôtre, naturellement, dès lors que l’on est pratiquant CrossFit. Ubuntu prend alors tout son sens.

Même si nous sommes à distance, cela ne veut pas dire que nous ne sommes plus liés. Cette phrase résonne d’autant plus fort en cette période si particulière.

NB : C’est Doc Rivers qui a intégré ce concept auprès de son équipe de NBA lorsqu’il l’a utilisé pour faire comprendre à ses joueurs ce que veut dire jouer ensemble, faire équipe, s’améliorer par l’autre.

Soyons Ubuntu !

Eléonore Marquebieille
Psychologue & Préparatrice Mentale (en formation)

Eléonore Marquebieille Psychologue et Préparatrice Mentale
« Je m’appelle Eléonore et je suis tourangelle depuis 3 mois mais je n’oublie pas d’où je viens (coucou les Landes, le Pays Basque, la plage, le surf, le soleil…). Je suis passionnée de psychologie et de sport, j’ai donc fait de ces deux passions mon métier. Actuellement, je travaille en tant que psychologue auprès d’enfants et d’adolescents. Le CrossFit, faisant partie intégrative de ma vie depuis quelques années, j’ai donc décidé de développer mon accompagnement dans ce sport. J’ai la conviction que sans bien-être psychologique du sportif, il ne peut pas y avoir de performance durable. Je vous invite donc à découvrir dans cet article, ce qu’est la préparation mentale et ma philosophie ! »

femme à la fin de sa séance de sport

Les longues séances de sport ne servent à rien !

Après les fêtes tu veux reprendre le sport pour perdre du poids et retrouver un corps athlétique prêt à affronter l’été. Pour cela tu décides de mettre le paquet et de passer 3h à la salle de sport 3 à 4 fois par semaine. Mais attention le manque de constance et des séances trop longues et la précipitation sont les ennemis du bien pour atteindre tes objectifs. Explications.

 

Dans notre société une chose semble manquer à tout le monde, le temps. C’est, de fait, une problématique qui touche presque tout le monde, alors que paradoxalement tout va plus vite, la technologie aidant. On pourrait du coup se prendre à dire que ce n’est pas le temps qui manque, mais plutôt que les distractions chronophages sont pléthores et que l’on vient à manquer de temps… Là n’est pas le sujet de cet article, mais un petit rappel ne fait jamais de mal. Ainsi dans une société où l’on n’a « pas le temps », il faut quand même le trouver pour paraître belle dans sa robe ou plus sainement dans son corps.

 

Le sport est là pour assurer cet effet, ou au moins devrait l’être, plutôt que ces régimes à la c… qui te font ingurgiter n’importe quoi, ou ces anti inflammatoires (AINS pour les intimes) qui te font oublier que tu as mal au lieu de soigner les causes de ce mal. Mais aussi c’est un autre débat, décidément.

L’intensité pour obtenir le mix gagnant d’une séance de sport : dépense d’énergie et réponse hormonale

Le sport donc est ton ami. Mais quel sport ? On aurait tendance à dire que cela dépend des envies, des besoins et des affinités de chacun, peut-être même de leur capacité. Encore que cela peut être discuté car ce qui importe au fond, c’est le niveau d’intensité de la pratique et non le modus operandi. Niveau d’intensité, mais qu’est que cela veut dire ? Ben, en gros, c’est une question de productivité de l’entrainement. On aurait tendance à dire que plus on s’entraîne, meilleurs seront les résultats. Et c’est faux ! Mais pas seulement.

« L’intensité améliore la productivité de l’entraînement »

Lors d’un entrainement, plusieurs choses se passent dans votre corps. D’abord celui-ci dépense de l’énergie. Cette dépense d’énergie supplémentaire permet bien sûr de perdre du poids par exemple. Les réserves énergiques du corps se vident, le corps doit donc les « rembourser » et il utilise notamment les graisses pour se faire. Ensuite, le sport produit une réponse hormonale. Selon l’intensité de celui-ci la réponse est plus ou moins forte. La production d’hormones bénéfiques au corps se voit très largement augmentée pendant et après une séance de sport (mais pas que…). Adrénaline, neuradrénaline, testostérone, et même dopamine. On pourrait dire que le sport « shoote » et ça ne serait pas faux. Mais il shoote de façon optimale pour votre organisme. C’est cette production hormonale que la plupart des sportifs viennent chercher même s’ils ne le savent pas. Dans le « mix produit » du sport on peut aussi ajouter le temps que vous avez ou vous voulez y consacrer. La plupart du temps, il est assez court. L’intensité prime donc à nouveau.

Les séances de sport longues fabriquent des corps qui manquent de vitesse, de force et de tonicité

Mais alors que se passe t’il quand on passe beaucoup de temps à s’entrainer ? Pour la majorité du genre humain faire des séances longues est extrêmement contre-productif. Une séance qui va durer plus de 90 minutes voit sa productivité chuter de façon spectaculaire. De fait, vous ne bénéficiez plus de l’explosion des taux hormonaux citée plus haut. Pire vous commencez à secréter du cortisol, hormone du stress qui a pour effet notamment de vous faire stocker de la graisse. En gros, vous mettez votre corps dans un situation qui le stresse et à laquelle il réagit en se mettant en veille alors que le but de l’entrainement est l’inverse. Des séances longues, trop longues, fabriquent des corps qui manquent de vitesse, de force, de tonicité. Dans une société qui va toujours plus vite et dans laquelle le corps n’est plus soumis à des contraintes physiques suffisantes, nous devrions au contraire faire en sorte de nous renforcer.

Les 3 raisons (pas toujours valables) d’une séance de sport trop longue

Faire 3 h de sport de suite a plusieurs origines dont une seule peut être acceptable.

 

La première est de vouloir rattraper le temps perdu. C’est surement la pire. Pendant des mois tu as trouvé toutes les excuses du monde pour ne pas venir t’entraîner (NDLR), puis un jour, après une remarque pas très sympa de ta collègue, tu te décides d’aller à la salle et de mettre le paquet à coup de 3h par jour. C’est là que tu chutes dans une spirale qui fait que tu n’auras pas les résultats escomptés. Tu te lasseras et tu recommenceras à te trouver des excuses. La motivation, l’envie…tout ça c’est de la foutaise. C’est trop fluctuant. Tu dois être dévoué. C’est à dire que tu dois te tenir à une certaine rigueur pour avoir ce que tu veux. Il n’y a pas d’excuses à trouver mais de la constance.

 

L’addiction est la seconde raison pour laquelle on passe trop de temps à la salle de sport. On veut de plus en plus sa « dose ». On appelle ça la bigorexie. Des séances pas assez intenses font que l’on doit les allonger de plus en plus pour avoir la dopamine dont on a besoin. Une des solutions est de se donner à fond durant les séances que l’on fait et aussi de se dire que les bonnes choses prennent aussi du temps donc qu’à nouveau la constance prime.

 

La seule raison légitime pour passer beaucoup de temps à faire du sport est celle du « professionnalisme ». Un sportif professionnel atteint un niveau tel qu’il a besoin de beaucoup de temps d’entrainement pour le maintenir ou l’améliorer et le plus souvent à la marge pour gagner des secondes. Mais malgré cela, de plus en plus de sportifs de haut niveau utilisent des séances de plus en plus courtes mais à l’intensité élevée pour repousser les limites de leurs capacités physiques : Tabata, CrossFit, Hiit, Fractionné…

 

Pour toutes ces raisons s’entrainer 3h de suite est une mauvaise idée car à un moment ou à un autre cela te retombera dessus. Je pourrai ajouter à tout cela les blessures « d’usure » mais on serait reparti pour 15 minutes de lecture ! Or c’est l’heure de ton entraînement ! Entraine-toi de façon intelligente, intense et raisonnée et tu profiteras en plus, d’autant mieux de la vraie vie, celle en dehors de la salle…

 

G.

 

NDLR : « Il fait froid. » Ben couvre toi. « J’ai pas l’temps.. » Déjà t’es pas dans Prison Break puis en plus le temps tu l’as pour glander sur Netflix à bingewatcher The Witcher en te disant que « Put…il a pris Cavill ! » « Mon chien a mangé la clé de la maison. » Là j’ai même rien à dire… Donc du coup, un jour ta collègue tu te dis que toi aussi tu as pris…maiiiiis ça n’a pas le même sens que pour Henry, alors tu te décides d’aller à la salle…3h par jour…

Maigrir par le sport

Le Summer Body c’est maintenant !

Dans 6 mois ça sera l’été et l’impérieuse nécessité d’avoir l’air au top. Nous chez Burpees on ne te ment pas : le Summer Body c’est maintenant qu’il faut commencer à le préparer pour le look, pour la santé et pour le garder toute l’année.

Là tu glandes et tu bouffes…ça commence mal !

Là tu es tranquillement installé dans ton canapé à « chiller » sur ton téléphone, la main dans le paquet de chips devant BFM et tu te dis « Mais comment il sait ça le gars ? »

Ben parce qu’en fait, à peu de choses près, vous êtes tous en train de faire la même chose en cette période de l’année, parce que bon, il fait froid, que tu comptes sur ton dernier anorak (vive le 90s revival) un peu « loose » pour camoufler tes bourrelets naissants…enfin « naissants »…hm hm..c’est pour être sympa hein…et que donc tu es loin de te préoccuper de ton Summer Body.

tu vas te gaver et prendre encore les « 3 kilos de Noël »

D’autant que les Fêtes arrivent alors à quoi bon ? Parce que tu vas te gaver et prendre encore les « 3 kilos de Noël » presque accueillis comme un cadeau, tellement ils te donnent de raisons de ne pas te bouger actuellement.

Pourtant, sur ton smartphone tu en vois des types et des filles « Fit » #fitgirl #fitcouple et tu te dis que bon hein t’aimerais bien quand même un jour ressembler à ça. Mais installé dans ton petit train-train, tu as du mal à trouver la motivation.

Pourtant, tu ferais bien d’arrêter tes excuses pourries et de te lever de ton canapé pour enfin te donner l’espoir d’arriver à inverser la courbe du temps, qui il faut bien le dire, t’amène de plus en plus du côté du mammouth que de celui du guépard. Or, les mammouths étant éteints ça ne va pas être que du fun au final.

Les fausses promesses des salles de sport bas de gamme

Mais tu te dis que tu as tout le temps parce que l’été ce n’est pas tout de suite et que bon comme d’hab, en mai tu finiras par te motiver car ton pote Marco et ta pote Danielle vont bien se remettre au sport. Si, si, tu sais, durant toute cette période où les vendeurs de rêves low-cost qui te « park » comme du bétail dans un lieu basique et sans aucun soutien, vont te dire qu’il est temps de retrouver ton Summer Body à 2,99€ par mois avec un voyage aux Seychelles offert.

Ceux qui vont te promettre que deux mois suffisent largement à atteindre tes objectifs. Ceux que tu vas croire même si tu doutes de retrouver le corps que tu n’as jamais eu ou alors si, à 17ans un vendredi quand tu étais sec. Le bon vieux temps…vieux surtout quand même hein.

Ceux qui vont te promettre que deux mois suffisent largement à atteindre tes objectifs

Donc pendant cette période, tu vas y croire et « t’y mettre » pour de bon.

Hé ho, sérieux…arrête donc de croire à ce rêve à deux balles quatre vingt dix neuf et crois donc plus au Pére Noël il t’apporte la solution…attention….3…2…1….Bouge ton c…maintenant !

7 mois pour atteindre vraiment tes objectifs

Le Summer Body c’est maintenant qu’il faut s’y mettre. Après ce sera trop tard. C’est pendant cette période durant laquelle il est plus difficile de se motiver à sortir de chez soi qu’il faut justement faire l’effort. Car c’est là que tu vas gagner du temps sur Josseline de la compta qui elle se mettra à bouger en avril.

C’est maintenant que tu as le temps de faire ce qu’il faut et exploiter les 7 mois qui arrivent pour enfin te mettre en forme. Esthétiquement oui, mais pas que car même si c’est ça qui te pousse, tu rendras service à ta santé en sortant de ton canapé.

tu rendras service à ta santé en sortant de ton canapé

Pour ça il te faut trouver ce qui sera le plus efficace pour toi. Soit un cadre d’entraînement avec de l’encadrement et des potes pour te soutenir, ou alors seul sur ton banc de développé couché ou ton elliptique cloisonné par tes Air Pods ? Choix difficile ? Non.

Burpees : une salle de sport mais pas que…

Chez Burpees tu trouveras ce qu’il te faut. On n’ira pas te dire que tu es magnifique et unique flocon de neige, mais on te mettra devant tes lacunes pour les combler et avoir des résultats. On ne dira pas que manger 3 McDo par jour ce n’est pas grave, mais on te donnera les clés pour ne pas trop le faire. On ne te dira pas non plus que manger un Burger King par semaine c’est grave, car non ça ne l’est pas. On ne te dira pas que deux semaines sans t’entraîner sans raison « ça passe » car non ça ne passe pas si tu veux vraiment te bouger. Par contre on fera en sorte que tu restes motivé à l’avenir. Tu verras même que si tu ne viens pas…tu te diras que quelque chose ne va pas.

On ne te dira pas non plus que manger un Burger King par semaine c’est grave, car non ça ne l’est pas

Pour avoir ton Summer Body, ton corps a besoin d’être dans la meilleure santé qu’il puisse être. Pour qu’il se sente libre de dépenser ses calories qui lui pèsent. Des mécanismes doivent se mettre en place afin d’optimiser les résultats et ceux-ci ne se mettent pas en place en deux mois, du moins pas de façon durable ni saine. Or ton Summer Body nous on veut te le faire garder toute l’année et dans de bonnes conditions. Pas au prix de sacrifices, de régimes qui te priveront mais calmement, par petits pas, mais surtout surement.

Et puis j’ai envie de te dire que si le Summer Body ce n’est pas ton truc, tu as tout de même intérêt à te bouger car le sport bien encadré, est un investissement pour ta santé et t’évitera beaucoup des maux dus à l’âge ou à la sédentarité. Demande aux pauvres mammouths !

Tu as aujourd’hui tout le temps qu’il faut avant l’été mais chaque jour que tu laisses passer est un jour perdu dans ta quête du Graal…un corps en bonne santé qui te plait…à toi…et c’est déjà pas mal.

G

CrossFit le matin

CrossFit, pourquoi s’entraîner le matin ?

Vous avez peut être déjà croisé ces bêtes curieuses, ces hommes et femmes qui se lèvent à 6h du matin avec un seul objectif, venir faire le WoD de 7h ou de 7h30. Si si, ceux qui partent de la box alors que vous arrivez tout juste… Peut être, avez vous même douté de leur santé mentale, ne vous expliquant pas comment ils supportent de venir s’entraîner si tôt…et bien pourtant ils ont de bonnes raisons de le faire.

Le CrossFit pour bien commencer sa journée

D’abord, parce qu’ils ne pourront trouver aucune excuse au cours de la journée pour ne pas venir s’entraîner. Ils ne seront pas non plus pris par le temps, les embouteillages, un truc à finir au bureau… Ils se lèveront et profiterons d’une route dégagée pour arriver à la box, certes peut être pas super réveillés…mais çà c’est le travail du coach. Ils construiront de la cohérence dans leur entraînement en y échappant pas et donc aussi dans leur vie.

Une salle de sport paisible

Deuxièmement, ils bénéficieront d’une box calme, souvent même paisible. Ainsi pourront-ils aussi avoir un petit plus de temps avec leur coach car souvent le WoD du matin est moins fréquenté. L’intensité de l’entraînement pourra aussi s’en trouver améliorée.

L’effort le matin pour mieux perdre du poids

Troisièmement, s’entraîner le matin permet de lancer le corps et ses dépenses énergétiques plus tôt dans la journée, ce qui est important si vous cherchez à perdre du poids. De plus, cela vous permettra d’attaquer votre journée en pleine possession de vos capacités cognitives. En terme plus simple, cela vous mettra un coup de fouet qui vous permettra d’être plus efficace toute la journée.

Le CrossFit du matin atténue le stress

Quatrièmement, un entraînement intense en matinée diminuera un éventuel stress, vous gérerez donc mieux des situations potentiellement tendues dans votre journée en vous donnant de nouvelles perspectives sur celles-ci. Les hormones produites pendant l’entraînement et l’afflux de sang au cerveau auront pour effet de booster votre concentration.

S’entraîner le matin pour réguler son appétit et son sommeil

Cinquièmement, cela permettra de réguler votre appétit et d’éviter les craquages en milieu de journée. D’une part car il faut de la discipline pour s’entraîner à cette heure là, d’autre part car l’état d’éveil dont vous bénéficiez, évitera l’ennui. Enfin, votre sommeil sera aussi amélioré car cet état d’éveil de l’organisme induit par l’activité physique peut être gênant si elle est pratiquée tard dans la soirée. Venir vous entraîner le matin est donc une bonne solution pour éviter cela. Puis bon il ne faut se le cacher…les jours où nous ne sommes pas très motivés pour nous entraîner et bien au moins à 8h30 on se dit que « Allez c’est çà de fait ! »;)

Alors teste cela et toi aussi deviens une bête curieuse…tu verras elles ne sont pas méchantes.

Tim stagiaire chez Burpees

Tim, stagiaire à la salle de sport Burpees Tours Nord

Présentation de Tim :  notre bébé coach cru 2019-2020 s’est prêté au jeu du questionnaire pour que vous commenciez à savoir qui se cache derrière cette belle gueule :

  • Ton âge : 21 ans le 05/09
  • Ton sport d’origine : le Hockey sur glace 
  • Une qualité : Patient
  • Un défaut : Râleur
  • Fraser ou Froning : Fraser à jamais 
  • Ton plat : Sushis 
  • Ton dessert : Cookies au chocolat 
  • Ton pire mouvement : Push-ups et Wallball
  • Ton mouvement favori : OHS et Snatch
  • Un Benchmark : Amanda
  • Et enfin le « WOD TIM » :
    6 Rounds For Time
    5 Overhead Squats (50/35)
    10 Push-ups
    15 Wall Ball Shots

Vous retrouverez Tim essentiellement à Tours Nord et également sur les WOD Natation. C’est déjà un athlète aguerri et ce sera très rapidement un bon coach proche de ses athlètes. Je vous conseille vivement de le suivre.

Compétition CrossFit Back to School

Back to school 2019

La compétition CrossFit saisonnière de rentrée des adhérents Burpees, Back to School, se tiendra le samedi 21 septembre à Burpees Tours Sud.

Compétition CrossFit réservée aux adhérents et anciens adhérents Burpees.
Pour cette édition exceptionnelle nos amis de Lasalledesport.paris seront nos special guests.

4 catégories Team of 2 :

  • Team Femme / Femme Scale
  • Team Homme / Homme Scale
  • Team Femme / Femme RX
  • Team Homme / Homme RX

Pré-requis : Pour se présenter dans les catégories RX il est conseillé de maîtriser

  • les MU chez les Hommes
  • les C2B chez les Femmes.
  • Snatch 60 kgs Hommes / 35 kgs Femmes.
  • C&J 80 kgs Hommes / 55 kgs Femmes.

Inscription à l’accueil Burpees Tours Nord & Tours Sud

Merci de vous inscrire uniquement si votre participation est définitive.

Date limite d’inscription Dimanche 15 Septembre.

Le WOD 1 aura lieu chez notre partenaire le Centre aquatique du Lac.

affiche Back to scholl

Les stagiaires Burpees

Nos stagiaires 2019-2020

Comme chaque année, Burpees a recruté des stagiaires qui vont accompagner l’activité des clubs pour apprendre le métier de coachs.
Les jeunes stagiaires 2019-2020 en formation cette année, viennent ainsi compléter la Team Burpees.

De gauche à droite : Léo, Floriane, Tim et Maxime !

Nous leur souhaitons la bienvenue dans l’équipe 😉.

Bonne rentrée à tous

Nouveau planning

Nouveau planning 2019-2020

Burpees Tours Nord attaque la rentrée de septembre avec un nouveau planning !

Plus de créneaux et des petits nouveaux comme le Functional BodyBuilding.

Le Functional Bodybuilding est un entraînement de résistance avec des exercices utilisant charges externes (dumbbell, kettlbell, barre, etc…) ainsi que des exercices au poids de corps, dont le but est d’apprendre les fonctions primaires de chaque muscle, construire une base de force, changer votre composition corporelle, apporter un équilibre, le tout à une intensité basse afin de pouvoir se concentrer sur la qualité des mouvements et préserver le système nerveux central.

Nouveaux cours, nouveaux créneaux, en aditionnant les plannings de Burpees Tours Nord et Burpees Tours Sud, un adhérent dispose désormais de 92 créneaux d’entraînement.

Bonne rentrée et bonne année d’entraînement !