Tri sélectif chez Burpees

Ensemble devenons éco-responsables

Plus qu’un mot à la mode, Burpees a décidé d’en faire une réalité ! Et même si c’est à petits pas on nous efforçons de mettre en place des actions visant à assurer une empreinte carbone la plus faible possible, les années passant.

 

Fin des bouteilles en plastique

Vu avez déjà noté que nous ne vendons plus de bouteille d’eau. Le plastique étant fait essentiellement d’hydrocarbure nous avons décidé de nous en passer.

 

Moins de sucre

Les autres boissons ont elle aussi été mises de côté car même si l’aluminium se recycle il a un impact non négligeable sur l’environnement. (Sans compter le sucre contenu dans ses boissons mais c’est une autre discussion). Pensez à venir avec vos gourdes et à ne pas les oublier. Vous pouvez aussi vous offrir votre gourde estampillée « Burpees ».

 

Tri sélectif

Des poubelles de tri sélectif ont aussi été installées dans nos salles. Merci de les utiliser à bon escient. Posez des questions à vos coaches si vous avez un doute. Il s’agit juste d’une bonne habitude à prendre.

 

Covoiturage

Nous vous conseillons aussi de faire fonctionner la communauté Burpees par le covoiturage pour vous rendre dans nos salles. Le groupe Facebook BeBurpees peut vous y aider.

 

Consommation d’énergie

Nous essayerons cet hiver de contrôler aussi nos consommations de gaz et d’électricité, tout en vous offrant un environnement agréable.

 

Plus de vélo

Puis on veut vous lancer un défi. Et si le WE vous veniez uniquement en vélo pour vous entrainer ?

Berenice-adhérente-burpees

Bérénice : je suis venu au CrossFit par erreur !

Il y a 7 ans, à la recherche d’un cours de djembel, Bérénice a poussé la porte de Burpees Tours Nord par erreur. C’est comme ça qu’elle a commencé à faire du Crossfit et ça a littéralement changé sa vie. 

Burpees venait d’ouvrir et proposait du CrossFit et du fitness. Je voulais faire du djembel. après 10 ans de salsa, je cherchais une activité qui alliait le sport et la danse. Malheureusement, c’était pas un cours régulier mais maintenant que j’étais là, j’allais bien essayer un cours de fitness et une séance de CrossFit (faut pas mourir idiot après tout).

 

C’est parti : inscription faite le jour même !

À cette période je ne faisais plus qu’une heure de yoga par semaine. Je frôlais les 90kg pour 1,70m. La séance de fitness se passe, sympa, mais ce n’est pas mon kiff ! Une nuit de récup et c’est parti pour le CrossFit. Je découvre que j’ai dû perdre ma condition physique quelque part. Mais je découvre surtout une activité intense, stimulante, efficace, encadrée, adaptable et surtout un coaching bienveillant.

Je fais seulement la moitié du Wod (ça commençait fort : wbs, run, bj…). Fallait la retrouver cette condition physique ! J’avais 33 ans, ce n’était pas possible d’être si peu en forme ! C’est parti : inscription faite le jour même ! 3 séances débutants et j’ai mon diplôme ouvrant accès aux Wods pour les grands. je l’accroche au bureau.

 

Tout cela me redonne confiance en moi

Mon tempérament me conduit à ne pas ménager mes efforts. Je m’entraîne presque tous les jours. Peut-être un peu trop au début car mes genoux me rappellent un peu à l’ordre. Mais les efforts paient, je découvre le tableau chaque jour et je suis fière de voir que je les finis ces séances. J’ai fait des progrès rapidement. tout cela me redonne confiance en moi. Mes serviettes sentent toute l’huile d’arnica par contre.

 

L’esprit d’équipe

L’esprit d’équipe, les petites soirées à la Box, ne font qu’entretenir mon envie. Commence aussi l’achat compulsif de leggings, brassières et baskets. 3 mois plus tard, je reçois un petit message de Guillaume. J’ai été désigné athlète du mois ! Oulalah, je suis fière. J’ai été la première athlète du mois Burpees. Ça a duré 2 mois du coup avant que mon successeur ne soit élu. Ça m’a galvanisé. Je ne pouvais pas décevoir mes coaches. Alors j’ai passé la seconde et j’ai été plus loin dans mes efforts.

 

C’est un peu à cause ou grâce au CrossFit que j’avais décroché ce nouveau job

Malheureusement j’ai dû quitter une box que j’adorais car je déménageais à Bordeaux. Mais à bien y réfléchir c’est un peu à cause ou grâce au CrossFit que j’avais décroché ce nouveau job. Mon nouvel employeur avait remarqué que je courais pendant un séminaire professionnel à Dublin et j’ai expliqué que je ne voulais pas ralentir ma progression en CrossFit pendant ce déplacement. Pour cet ancien joueur de foot pro, ça a compté dans le recrutement.

 

Le quotidien est plus facile

J’ai visité ma nouvelle box avant mon logement et choisi mon logement en fonction de celle-ci. Mes amis bordelais, je les ai tous rencontré au CrossFit. Mon corps, ma posture changeaient. J’ai découvert que se tenir debout ne demande pas d’effort quand on est solide. Le quotidien est plus facile globalement : porter des charges, marcher, monter les escaliers… Je ne me suis jamais vraiment blessée : une petite tendinite à l’épaule, des douleurs musculaires. Faut écouter son corps : qui veut voyager loin ménage sa monture.

Chaque année j’ai fait les opens en jurant que cette année, je passerai une traction. Bon dieu, ça a été long. Mais mes progrès en haltero, en cardio me faisaient oublier mes difficultés en gym. Pour me motiver à progresser en gym, j ai fait les Estuary Contest, compète en Team de ma Box actuelle. Pour débloquer les t2b et les pull ups, j’ai fait des coachings perso et ça a payé.

 

Voilà ça fait 7 ans, il y a encore pleins de progrès à venir, mais le CrossFit a littéralement changé ma vie, mon corps, ma confiance en moi, ma gestion du stress, la qualité de mon sommeil et tellement de choses encore….donc un immense merci aux équipes de Burpees, CrossFit Bordeaux et Crossfit Estuary.

 

Comment le corps stocke les graisses ?

Glucides et protéines : leur rôle sur le stockage des graisses

Parler de nutrition sans parler des réactions corps humain c’est parler de la Lune sans parler du soleil, du FC Nantes sans la Coupe de France, de Burpees sans les burpees. Il y a donc de grandes règles à connaître. Nous avons vu la dernière fois qu’il fallait déjà que nous apportions suffisamment d’énergie au corps pour qu’il puisse s’épanouir comme il faut et vous faire profiter de tout son potentiel. Cette énergie vient, en grande partie des trois macro-nutriments que sont les glucides, les protéines et les lipides. Aujourd’hui intéressons nous aux deux premiers

Que se passe t’il dans notre corps quand nous consommons des glucides ?

Quand nous consommons des glucides, ceux ci passent dans le sang suite à la digestion. Ainsi notre glycémie augmente. Hors le corps doit faire en sorte de retrouver un équilibre à ce niveau là. Il fabrique alors de l’insuline (oui la fameuse). Celle ci va capter le sucre en « trop » de le sang puis le stocke, hélas, en grande partie sous forme de graisse. Votre corps ne sait pas trop faire autrement. Il s’en excuse. Donc si vous consommez souvent, trop souvent des glucides notamment simples, vous répétez et répétez sans cesse ce phénomène de stockage et donc votre prise de masse grasse.

 

Que se passe t’il dans notre corps quand nous consommons des protéines ?

A contrario si vous consommez des protéines votre corps va produire l’hormone « miroir » de l’insuline, le glucagon. Celle-ci à pour effet d’aller ouvrir les adipocytes et de rendre biodisponibles les lipides stockés. Ainsi quand vous consommez des protéines vous déstockez un peu de graisse à chaque fois. Il est donc primordial de consommer assez de protéines et pour être très productif en termes de perte de masse grasse d’en consommer régulièrement au cours de la journée. Bien sûr certains raccourcis sont pris dans mes propos mais le grand schéma reste celui-ci.

Et d’autres phénomènes entrent en jeu…mais cela sera pour une prochaine fois.

En attendant, limitez l’impact glucidique et mangez vos protéines !

Teambuilding chez Burpees

Les bénéfices du sport en entreprise

On le sait déjà tous, le sport est bon pour la santé, mais désormais le sport trouve aussi sa place au travail et devient un élément clé de la qualité de vie au travail (QVT). Aujourd’hui, plus la QVT est présente, plus les salariés sont productifs. Les salariés trouvent dans le sport des valeurs essentielles pour les aider à se construire et se construire professionnellement grâce au dépassement de soi, à la solidarité et une meilleure gestion du stress.

 

Mais quels sont les bienfaits du sport en entreprise ? Pour vos salariés ?

Faire du sport en entreprise, c’est tout d’abord profiter des bienfaits liés à la pratique d’une activité physique au quotidien. Le sport favorise la qualité de vie au travail de vos salariés, En effet es activités sportives jouent un rôle crucial dans le bien-être. Le sport  permet aux salariés qui n’ont pas le temps de faire du sport hors de leur lieu de travail de trouver un meilleur équilibre entre leur vie privée et leur vie professionnelle. Le sport en entreprise renforce la cohésion d’équipe au sein de votre organisation. Au travers des différentes activités, une meilleure communication se crée entre vos salariés, ils se sentent valorisés et ont un réel sentiment d’appartenance à l’entreprise.

Le sport au travail diminue les risques de troubles musculo-squelettiques (TMS) dont souffrent certains employés. Une activité physique régulière a d’autres bienfaits sur la santé du personnel : elle réduit les risques de surpoids, de maladies cardio-vasculaires ou de sédentarisation.

Vous l’avez compris, les bénéfices pour les participants sont nombreux : meilleure forme physique, réduction du stress, prévention des TMS, hausse de la productivité et de la concentration, renforcement des liens entre collègues, développement de la cohésion et de l’esprit d’équipe.

 

 

Et pour vous, employeur, quels en sont les avantages ?

Les bénéfices sont nombreux aussi pour vous employeurs. Une belle harmonie et une bonne qualité de vie au travail sont synonymes de performances ! Pratiquer un sport au travail réduit le taux de dépression et de burn-out, et donc le turnover et l’absentéisme. C’est aussi une solution pour développer le sens du leadership au sein d’équipes, car un salarié sportif apprend le dépassement de soi et l’atteinte d’objectifs. Une activité sportive aide aussi à développer certaines qualités, comme l’autonomie, la prise de décision ou l’esprit d’adaptation. Pour votre entreprise, cela permet également de contribuer à la RSE de votre organisations. L’activité physique renforce rapidement la productivité d’une société et de ses équipes.

Ludovic adhérent chez Burpees Tours Nord

Ludovic, athlète du mois (avril 2022)

Faites connaissance avec Ludovic, notre athlète du mois à Burpees Tours Nord !

 

Ludovic, athlète du mois, qu’est-ce que ça te fait ?

Surpris oui, forcément un petit peu. Ils ont peut être remarqué une certaine assiduité et un engagement !

 

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le CrossFit ?

Depuis bientôt deux ans, je suis arrivé en juillet 2019. J’essaie d’être régulier depuis que ça a rouvert.

 

 

À quelle fréquence t’entraines-tu ?

Je fais 3 WODS par semaine. J’essaye de faire un WOD force, un wod haltéro…

 

 

Comment as- tu connu ce sport ? Qu’est-ce qui te plaît le plus ?

J’avais déjà entendu parler de ce sport sur les réseaux sociaux, sur Youtube et ça me semblait très lointain. J’avais essayé avant ça de faire du HIIT et à force ça m’a plus alors j’ai tenté directement chez Burpees ! Ce que j’aime bien, c’est la recherche de performance, ça c’est un truc que j’aime beaucoup. Ce que j’aime aussi, c’est que le travail paye, on est obligé de s’investir et puis bien sûr l’aspect plus santé, CrossFit qu’on peut avoir sur la perte de poids etc.

 

 

Faisais-tu un autre sport avant ça ?

Je faisais des cours collectifs et j’allais aussi à la piscine.

 

 

Est-ce que ça a changé ton rythme de vie, ton alimentation, ton physique ?

Sur l’alimentation oui, disons que si l’on veut jouer un peu le jeu de l’amélioration des performances on est un peu obligé, mais je n’ai pas changé mon rythme de vie. Je ne suis pas venu particulièrement pour des objectifs physiques, mais ouais prise de masse musculaire, le corps change on devient plus musclé, d’où le fait de manger de façon équilibrée et plus conséquente. Il ne faut pas avoir peur de manger un peu plus.

 

 

Raconte-nous un peu ce que tu fais dans la vie ?

Je suis ingénieur en informatique, je suis assis toute la journée, c’est l’opposé de la discipline du crossfit mais ça permet de se défouler après ça !

 

 

Quel est ton mouvement préféré ?

Mon mouvement préféré ce n’est pas le plus commun, c’est le kettlebell swing !

 

 

Qu’est-ce que le CrossFit t’a appris ?

Ça m’a appris à avoir un peu plus confiance en moi, les valeurs de la persévérance, continuer, essayer tout le temps et s’accrocher pour qu’à un moment donné ça passe !

 

 

Un mot pour décrire l’esprit Burpees ?

L’esprit Burpees, c’est la bonne humeur, des gens sympas et souriants, un bon accueil que ce soit à Tours Nord ou Tours Sud et beaucoup d’ouverture d’esprit !

Les grandes règles de la nutrition

Nutrition : les grandes règles

Disclaimer : tout ce qui va être dit dans cet article peut être soumis à discussion car d’un individu à l’autre les besoins peuvent variés. Toujours est-il qu’il existe de grandes règles…les voici.

Quelles sont les idées reçues sur la nourriture et le sport ?

Des préjugés, il y en a plein effectivement. Déjà car la nutrition touche à l’expérience et souvent beaucoup trop. C’est à dire que tout le monde « sait » ce qu’il faut faire mais que ce « savoir » vient hélas trop souvent de croyances, de « ma mère fait çà »…et trop rarement de science.

Donc plutôt que de faire une liste de ces croyances, il est plus simple de reprendre des grands principes de base.

Interdire c’est créer des frustrations et des déséquilibres que votre corps vous fera payer un jour ou l’autre

Pour avoir une nutrition correcte au regard de son activité physique, il faut absolument que son alimentation apporte tout ce qu’il faut pour que le corps fonctionne bien.

En premier lieu, Il faut assez d’énergie donc simplement manger suffisamment pour dire à son corps qu’il peut fonctionner de façon optimale.

Ensuite, il faut que la qualité des aliments soit suffisante pour apporter les nutriments essentiels (protéines, glucides, lipides) dans des ratios qui permettent le bon fonctionnement de l’organisme.

L’alimentation doit aussi être variée pour que les apports en vitamines et minéraux soient suffisant.

Si on devait mettre en avant une idée reçue cela serait qu’il y a des aliments à totalement proscrire. Or c’est faux, tout est toujours question de quantité et de timing. Interdire c’est créer des frustrations et des déséquilibres que votre corps vous fera payer un jour ou l’autre.

Diversité, modération et équilibre sont les maîtres mots.

Comment composer au mieux son assiette ?

Comme expliquer plus haut, chaque apport alimentaire doit permettre une diversité qui met le corps dans une situation où il se sent bien, il n’est pas frustré et donc vous donne le meilleur de lui.

Les trois grands macronutriments : glucides, lipides, protéines

Votre assiette doit vous apporter des protéines, pour la bonne fonction musculaire et cérébrale, des glucides pour un apport en énergie suffisant et des lipides (graisses) pour la fonction hormonale.

Bien-sur, la qualité des apports est importante. Il faut, par exemple, privilégier les graisses liquides naturellement, ou les graines et noix (avec lesquelles on peut faire des huiles).

Les glucides doivent être le moins transformés possibles pour ne pas induire une réponse insulinique forte et éviter de stocker trop de graisses corporelles.

Les protéines doivent venir de sources variées pour qu’elles apportent la totalité des acides aminés nécessaires au corps.

La qualité des aliments est donc importante. Mais tout peut toujours s’équilibrer. C’est une autre leçon à retenir.

Les minéraux, fibres et vitamines.

Votre assiette doit aussi contenir des légumes verts, des légumineux, un minimum de fruits. Tout ceci est essayant de garder le plus possible des aliments de saison car la nature fait bien les choses et que les fruits qui poussent chaque saison vous apportent ce qu’il vous faut pour chaque saison. Si, si !

Peux-tu nous donner un exemple de tes recettes préférées ?

Le Dahl de lentilles corail. Je laisse votre ami Google vous montrer la voie !

Faut-il manger moins le soir ?

Haaaa les apports alimentaires le soir. Toutes les études récentes montrent que la quantité d’aliment qu’il faut se lisse sur la journée, la semaine, le mois, l’année… Dans un régime alimentaire correct rien ne sert donc de moins manger le soir.

Par contre, il est possible d’optimiser son repas du soir en fonction de ses objectifs. Si l’on veut perdre du poids (gras) il sera effectivement intéressant de réduire les apports en glucides sur ce repas. Mais çà ne doit durer qu’un temps pour ne pas déséquilibrer l’organisme.

En situation de prise de masse, un apport en caséine (protéine que l’on trouve dans le fromage et les laitages) permettra d’avoir des protéines disponibles à la construction musculaire toute la nuit (anabolisme).

Ici encore tout se joue sur des grands équilibres et la constance est primordiale.

Quel petit déjeuner prendre ? (exemple, conseils)

Le petit déjeuner ne déroge pas à la règle. Il doit apporter ce qu’il faut pour bien démarrer. Sans excès non plus. A ce sens, manger plus le matin n’a pas tellement plus de sens que manger moins le soir.

Vous devez donc retrouver des protéines (œufs, yaourt, fromage, jambon…) des glucides les plus complets possibles (pain complet, céréales complètes, muesli…) et des graisses (noix, noisettes, avocat….)

Et toi, que prends- tu le matin ?

Ayant un régime sans protéine animale la plus part du temps, mon petit déjeuner contient une bonne source de protéines végétales, du pain complet et un mix de noisettes/noix/noix de pécan. Un grand verre d’eau et un jus de grenade. Ça peut paraître spartiate mais essayez et vous comprendrez.

Faut-il prendre des barres de protéine ou shaker ?

L’apport en protéine est essentiel au bon fonctionnement du corps. Il est donc primordial que l’alimentation quelle qu’elle soit donne au corps ce qui lui faut.

Les shakers et les barres sont intéressants en ce sens car ils permettent un apport facile et pratique.

Un individu sportif doit apporter entre 1,6g et 2,2g de protéines par kilos de poids de corps. Ce qui pour une personne de 80 kilos représente entre 128 et 176g de protéines. Sachant qu’un steack de 100g en apporte à peu prés 35…vous comprendrez qu’à moins d’avoir un BBQ dans sa poche, le shaker sera plus pratique.

As-tu des conseils nutrition pour les débutants ?

Tu veux dire à part tout ce qui vient d’être expliqué plus haut ? Déjà, ne pas se prendre la tête. Sur ce plan, il faut savoir faire montre de mesure et ne pas tout changer de suite pour rester sur quelque chose d’acceptable en terme de contrainte. Le deuxième chose c’est donc de faire des petits changements. Se laisser le temps de voir les résultats puis ensuite réadapter si besoin.

La troisième c’est de booster son apport en protéine car le muscle en a besoin pour se construire et se réparer.

Mais avant toute chose, il faut faire un bilan avec son coach pour savoir ou vous allez aller et établir des objectifs réalisables. Tout bon coach saura vous guider. C’est comme çà chez nous en tout cas;)

Pablo-athlète-du-mois

Pablo, athlète du mois (décembre 2021)

Faites connaissance avec Pablo, 22 ans, adhérent depuis le mois de juin 2021 à Burpees Tours Nord ! Étudiant en alternance, Pablo s’est découvert une nouvelle passion avec le CrossFit. Perte de poids, meilleur sommeil, Il nous raconte ses débuts et son évolution après 6 mois d’entraînement. Pablo est notre athlète du mois décembre 2021. 

 

Tu fais quoi dans la vie ?

Je suis actuellement en licence dans une école de commerce en alternance en tant qu’ administrateur responsable de structure sportive, je m’occupe de la partie sponsoring-communication d’un club ! On est les organisateurs de la coupe du monde de rugby de 2023 !

 

 

Athlète du mois, qu’est-ce que ça te fait ?

Et bien déjà, merci à Burpees ! Je suis très agréablement surpris. Ça me fait vraiment plaisir et je ne m’y attendais pas.

 

Pourquoi as-tu choisi le CrossFit ?

Ça va faire environ 6 mois que j’ai commencé le CrossFit. Après le confinement j’avais envie de changer, je ne savais pas trop vers quoi me tourner. Avant ça je faisais de la musculation en salle mais ça ne me plaisait plus. Je me suis donc intéressé au CrossFit et je me suis lancé !

Je trouve que c’est beaucoup plus complet comme sport, il n’y a pas de machine et il y a des coachs pour nous motiver ! Et puis l’ambiance aussi qui n’a rien à voir, une très bonne ambiance !

 

 

À quelle fréquence t’entraines-tu ?

Je m’entraîne généralement deux fois par jour, principalement à Tours Nord ! Une séance vers 10h et après vers 16h-17h. Je m’organise dans mon travail pour pouvoir venir le plus possible, ce n’est pas toujours facile à gérer 2 séances. J’essaye de faire 8 à 10 séances par semaine.

 

Quels résultats as-tu obtenus ?

Au niveau des charges, j’ai augmenté un peu, mais c’est surtout au niveau de la perte de poids, j’ai pas mal perdu et je l’ai vu ! En gym aussi j’ai vu une belle amélioration car je n’en faisais pas avant.

 

Quel est ton mouvement préféré ?

C’est pas facile, mais je dirais le rameur !

 

Qu’est-ce qu’il te plait dans cette discipline ?

Ce que j’aime ici, c’est de toujours devoir s’adapter, apprendre de nouveaux mouvements, le dépassement de soi et encore une fois l’ambiance de groupe qui est sympa !

 

Est-ce que ça a changé ton rythme de vie ?

Oui ! Surtout au niveau du sommeil, je dors beaucoup mieux qu’avant depuis que je fais du CrossFit. Au niveau de l’alimentation ça varie par périodes. J’ai tendance à manger plus, mais j’essaye de manger équilibré.

 

Un mot pour décrire l’esprit Burpees ?

Entraide, rigolade mais toujours du sérieux aussi !

 

Note de HEAD coach :

Pablo c’est quelqu’un qui est toujours de bonne humeur, il est dynamique dans un groupe ! C’est un très bon élément, il écoute bien les conseils qu’on lui donne. En ce moment il essaye de passer les muscles-up, ça fait seulement 6 mois qu’il est là, mais je pense qu’il y arrivera très prochainement ! C’est un travailleur.

Octobre Rose chez Burpees Tours Nord

Octobre rose : elles se dépensent pour la bonne cause !

Le 26 Octobre a eu lieu un évènement à l’occasion d’octobre rose chez Burpees Tours Nord ! 

Nos adhérents se sont dépassés ensemble pour soutenir cette belle cause

Il s’agissait d’une petite compétition en ligne à l’initiative de “Wod for her” avec 2 wods spécifiques à réaliser pour cette action.

Les fonds ont été reversés à l’association.

On vous laisse en découvrir plus à travers ces photos !

  Octobre Rose chez Burpees Tours Nord Octobre Rose chez Burpees Tours Nord Octobre Rose chez Burpees Tours Nord Octobre Rose chez Burpees Tours Nord Octobre Rose chez Burpees Tours Nord  Octobre Rose chez Burpees Tours Nord

Tom athlète du mois

Tom, athlète du mois (novembre 2021)

Faites connaissance avec Tom, 33 ans, adhérent depuis 2019 chez Burpees ! Il est notre athlète du mois de novembre 2021 pour son évolution, sa motivation et ses progrès !

Quel est ton âge ?

J’ai 33 ans.

 

Tom, athlète du mois, qu’est-ce que ça te fait ?

Ça fait toujours plaisir de voir que ma progression a été vue par les coachs !

 

Depuis combien de temps pratiques-tu le crossfit ?

Je suis inscrit depuis novembre 2019, mais avec le Covid et les confinements les périodes n’ont pas été très prolifiques. Je suis beaucoup plus assidue depuis quelques mois.

 

A quelle fréquence t’entraines-tu ?

Entre 3 et 4 séances par semaine.

 

Qu’est-ce que le Crossfit t’apporte ? Qu’est-ce qu’il te plais dans cette discipline ?

Ça m’apporte une activité physique, ça permet de se défouler et se vider la tête. J’aime le fait que ce soit d’un côté une activité individuelle, chacun va à son rythme suivant ses capacités, mais en même temps, il y a toujours quelqu’un qui a un petit mot pour te remotiver et te pousser dans un effort difficile durant un Wod !

 

Est-ce que ça a changé ton rythme de vie, ton alimentation, perte de poids/prise de masse ?

Depuis que j’ai commencé, ça m’a permis une bonne perte de poids et une amélioration de ma condition physique. Surtout pour le cardio.

 

 

Que fais-tu comme métier ?

Je suis automaticien, comme j’ai des horaires flexibles ça me permet de venir m’entraîner entre 12h et 14h.

 

 

Un mot pour décrire l’esprit Burpees ?

Le dépassement de soi mais toujours dans une bonne ambiance et avec des coachs au top !

 

 

Maxime coach chez Burpees

Maxime : adhérent, il devient stagiaire coach chez Burpees !

Maxime à 34 ans, son parcours professionnel semblait déjà tracé, mais la routine s’installe. Un changement de vie s’impose pour lui ! Il se découvre une nouvelle passion dans nos salles, son objectif est maintenant de devenir coach. Il partage avec nous son parcours, sa détermination et son expérience atypique pour en être arrivé jusqu’ici !

 

Comment es-tu passé d’adhérent à coach ?

Avant mes 25 ans je suis rentré dans la brigade des Sapeurs pompiers de Paris. J’avais fait avant ça un Bac professionnel chaudronnerie. Ensuite, j’ai travaillé pendant 10 ans en tant que chaudronnier à la SNCF. Mon travail est devenu très vite une routine, j’avais fait le tour… Il fallait que je fasse autre chose

 

Comment est venue cette envie de changer de voie professionnelle ?

Un jour, un ami à moi m’a emmené faire une séance de Crossfit à Burpees. Je pensais que ce sport n’était pas fait pour moi, mais je me suis quand même laissé tenter par l’expérience. Finalement, je suis ressorti avec mon inscription. J’ai découvert un sport qui me convenait parfaitement, c’est devenu addictif, une passion. J’aime le fait de se retrouver à plusieurs, créer des liens, se faire des amis et se surpasser avec eux.

Ca fait maintenant 5 ans que je suis entré en tant qu’adhérent chez Burpees.” Alors, j’ai repris mes études pour passer mon BPJEPS (diplôme d’Etat pour devenir coach sportif).

 

Aujourd’hui souhaites-tu vivre de cette passion ?

J’ai eu du mal à me lancer au début, je pensais que c’était peut-être inaccessible pour
moi… J’ai parfois tendance à me sous-estimer, moi qui étais assez timide, et puis je me suis dit
“ Il faut y aller c’est ça qui me plait “ Et aujourd’hui je suis stagiaire coach chez Burpees.

Elise Fleur