femme à la fin de sa séance de sport

Les longues séances de sport ne servent à rien !

Après les fêtes tu veux reprendre le sport pour perdre du poids et retrouver un corps athlétique prêt à affronter l’été. Pour cela tu décides de mettre le paquet et de passer 3h à la salle de sport 3 à 4 fois par semaine. Mais attention le manque de constance et des séances trop longues et la précipitation sont les ennemis du bien pour atteindre tes objectifs. Explications.

 

Dans notre société une chose semble manquer à tout le monde, le temps. C’est, de fait, une problématique qui touche presque tout le monde, alors que paradoxalement tout va plus vite, la technologie aidant. On pourrait du coup se prendre à dire que ce n’est pas le temps qui manque, mais plutôt que les distractions chronophages sont pléthores et que l’on vient à manquer de temps… Là n’est pas le sujet de cet article, mais un petit rappel ne fait jamais de mal. Ainsi dans une société où l’on n’a « pas le temps », il faut quand même le trouver pour paraître belle dans sa robe ou plus sainement dans son corps.

 

Le sport est là pour assurer cet effet, ou au moins devrait l’être, plutôt que ces régimes à la c… qui te font ingurgiter n’importe quoi, ou ces anti inflammatoires (AINS pour les intimes) qui te font oublier que tu as mal au lieu de soigner les causes de ce mal. Mais aussi c’est un autre débat, décidément.

L’intensité pour obtenir le mix gagnant d’une séance de sport : dépense d’énergie et réponse hormonale

Le sport donc est ton ami. Mais quel sport ? On aurait tendance à dire que cela dépend des envies, des besoins et des affinités de chacun, peut-être même de leur capacité. Encore que cela peut être discuté car ce qui importe au fond, c’est le niveau d’intensité de la pratique et non le modus operandi. Niveau d’intensité, mais qu’est que cela veut dire ? Ben, en gros, c’est une question de productivité de l’entrainement. On aurait tendance à dire que plus on s’entraîne, meilleurs seront les résultats. Et c’est faux ! Mais pas seulement.

« L’intensité améliore la productivité de l’entraînement »

Lors d’un entrainement, plusieurs choses se passent dans votre corps. D’abord celui-ci dépense de l’énergie. Cette dépense d’énergie supplémentaire permet bien sûr de perdre du poids par exemple. Les réserves énergiques du corps se vident, le corps doit donc les « rembourser » et il utilise notamment les graisses pour se faire. Ensuite, le sport produit une réponse hormonale. Selon l’intensité de celui-ci la réponse est plus ou moins forte. La production d’hormones bénéfiques au corps se voit très largement augmentée pendant et après une séance de sport (mais pas que…). Adrénaline, neuradrénaline, testostérone, et même dopamine. On pourrait dire que le sport « shoote » et ça ne serait pas faux. Mais il shoote de façon optimale pour votre organisme. C’est cette production hormonale que la plupart des sportifs viennent chercher même s’ils ne le savent pas. Dans le « mix produit » du sport on peut aussi ajouter le temps que vous avez ou vous voulez y consacrer. La plupart du temps, il est assez court. L’intensité prime donc à nouveau.

Les séances de sport longues fabriquent des corps qui manquent de vitesse, de force et de tonicité

Mais alors que se passe t’il quand on passe beaucoup de temps à s’entrainer ? Pour la majorité du genre humain faire des séances longues est extrêmement contre-productif. Une séance qui va durer plus de 90 minutes voit sa productivité chuter de façon spectaculaire. De fait, vous ne bénéficiez plus de l’explosion des taux hormonaux citée plus haut. Pire vous commencez à secréter du cortisol, hormone du stress qui a pour effet notamment de vous faire stocker de la graisse. En gros, vous mettez votre corps dans un situation qui le stresse et à laquelle il réagit en se mettant en veille alors que le but de l’entrainement est l’inverse. Des séances longues, trop longues, fabriquent des corps qui manquent de vitesse, de force, de tonicité. Dans une société qui va toujours plus vite et dans laquelle le corps n’est plus soumis à des contraintes physiques suffisantes, nous devrions au contraire faire en sorte de nous renforcer.

Les 3 raisons (pas toujours valables) d’une séance de sport trop longue

Faire 3 h de sport de suite a plusieurs origines dont une seule peut être acceptable.

 

La première est de vouloir rattraper le temps perdu. C’est surement la pire. Pendant des mois tu as trouvé toutes les excuses du monde pour ne pas venir t’entraîner (NDLR), puis un jour, après une remarque pas très sympa de ta collègue, tu te décides d’aller à la salle et de mettre le paquet à coup de 3h par jour. C’est là que tu chutes dans une spirale qui fait que tu n’auras pas les résultats escomptés. Tu te lasseras et tu recommenceras à te trouver des excuses. La motivation, l’envie…tout ça c’est de la foutaise. C’est trop fluctuant. Tu dois être dévoué. C’est à dire que tu dois te tenir à une certaine rigueur pour avoir ce que tu veux. Il n’y a pas d’excuses à trouver mais de la constance.

 

L’addiction est la seconde raison pour laquelle on passe trop de temps à la salle de sport. On veut de plus en plus sa « dose ». On appelle ça la bigorexie. Des séances pas assez intenses font que l’on doit les allonger de plus en plus pour avoir la dopamine dont on a besoin. Une des solutions est de se donner à fond durant les séances que l’on fait et aussi de se dire que les bonnes choses prennent aussi du temps donc qu’à nouveau la constance prime.

 

La seule raison légitime pour passer beaucoup de temps à faire du sport est celle du « professionnalisme ». Un sportif professionnel atteint un niveau tel qu’il a besoin de beaucoup de temps d’entrainement pour le maintenir ou l’améliorer et le plus souvent à la marge pour gagner des secondes. Mais malgré cela, de plus en plus de sportifs de haut niveau utilisent des séances de plus en plus courtes mais à l’intensité élevée pour repousser les limites de leurs capacités physiques : Tabata, CrossFit, Hiit, Fractionné…

 

Pour toutes ces raisons s’entrainer 3h de suite est une mauvaise idée car à un moment ou à un autre cela te retombera dessus. Je pourrai ajouter à tout cela les blessures « d’usure » mais on serait reparti pour 15 minutes de lecture ! Or c’est l’heure de ton entraînement ! Entraine-toi de façon intelligente, intense et raisonnée et tu profiteras en plus, d’autant mieux de la vraie vie, celle en dehors de la salle…

 

G.

 

NDLR : « Il fait froid. » Ben couvre toi. « J’ai pas l’temps.. » Déjà t’es pas dans Prison Break puis en plus le temps tu l’as pour glander sur Netflix à bingewatcher The Witcher en te disant que « Put…il a pris Cavill ! » « Mon chien a mangé la clé de la maison. » Là j’ai même rien à dire… Donc du coup, un jour ta collègue tu te dis que toi aussi tu as pris…maiiiiis ça n’a pas le même sens que pour Henry, alors tu te décides d’aller à la salle…3h par jour…

Maigrir par le sport

Le Summer Body c’est maintenant !

Dans 6 mois ça sera l’été et l’impérieuse nécessité d’avoir l’air au top. Nous chez Burpees on ne te ment pas : le Summer Body c’est maintenant qu’il faut commencer à le préparer pour le look, pour la santé et pour le garder toute l’année.

Là tu glandes et tu bouffes…ça commence mal !

Là tu es tranquillement installé dans ton canapé à « chiller » sur ton téléphone, la main dans le paquet de chips devant BFM et tu te dis « Mais comment il sait ça le gars ? »

Ben parce qu’en fait, à peu de choses près, vous êtes tous en train de faire la même chose en cette période de l’année, parce que bon, il fait froid, que tu comptes sur ton dernier anorak (vive le 90s revival) un peu « loose » pour camoufler tes bourrelets naissants…enfin « naissants »…hm hm..c’est pour être sympa hein…et que donc tu es loin de te préoccuper de ton Summer Body.

tu vas te gaver et prendre encore les « 3 kilos de Noël »

D’autant que les Fêtes arrivent alors à quoi bon ? Parce que tu vas te gaver et prendre encore les « 3 kilos de Noël » presque accueillis comme un cadeau, tellement ils te donnent de raisons de ne pas te bouger actuellement.

Pourtant, sur ton smartphone tu en vois des types et des filles « Fit » #fitgirl #fitcouple et tu te dis que bon hein t’aimerais bien quand même un jour ressembler à ça. Mais installé dans ton petit train-train, tu as du mal à trouver la motivation.

Pourtant, tu ferais bien d’arrêter tes excuses pourries et de te lever de ton canapé pour enfin te donner l’espoir d’arriver à inverser la courbe du temps, qui il faut bien le dire, t’amène de plus en plus du côté du mammouth que de celui du guépard. Or, les mammouths étant éteints ça ne va pas être que du fun au final.

Les fausses promesses des salles de sport bas de gamme

Mais tu te dis que tu as tout le temps parce que l’été ce n’est pas tout de suite et que bon comme d’hab, en mai tu finiras par te motiver car ton pote Marco et ta pote Danielle vont bien se remettre au sport. Si, si, tu sais, durant toute cette période où les vendeurs de rêves low-cost qui te « park » comme du bétail dans un lieu basique et sans aucun soutien, vont te dire qu’il est temps de retrouver ton Summer Body à 2,99€ par mois avec un voyage aux Seychelles offert.

Ceux qui vont te promettre que deux mois suffisent largement à atteindre tes objectifs. Ceux que tu vas croire même si tu doutes de retrouver le corps que tu n’as jamais eu ou alors si, à 17ans un vendredi quand tu étais sec. Le bon vieux temps…vieux surtout quand même hein.

Ceux qui vont te promettre que deux mois suffisent largement à atteindre tes objectifs

Donc pendant cette période, tu vas y croire et « t’y mettre » pour de bon.

Hé ho, sérieux…arrête donc de croire à ce rêve à deux balles quatre vingt dix neuf et crois donc plus au Pére Noël il t’apporte la solution…attention….3…2…1….Bouge ton c…maintenant !

7 mois pour atteindre vraiment tes objectifs

Le Summer Body c’est maintenant qu’il faut s’y mettre. Après ce sera trop tard. C’est pendant cette période durant laquelle il est plus difficile de se motiver à sortir de chez soi qu’il faut justement faire l’effort. Car c’est là que tu vas gagner du temps sur Josseline de la compta qui elle se mettra à bouger en avril.

C’est maintenant que tu as le temps de faire ce qu’il faut et exploiter les 7 mois qui arrivent pour enfin te mettre en forme. Esthétiquement oui, mais pas que car même si c’est ça qui te pousse, tu rendras service à ta santé en sortant de ton canapé.

tu rendras service à ta santé en sortant de ton canapé

Pour ça il te faut trouver ce qui sera le plus efficace pour toi. Soit un cadre d’entraînement avec de l’encadrement et des potes pour te soutenir, ou alors seul sur ton banc de développé couché ou ton elliptique cloisonné par tes Air Pods ? Choix difficile ? Non.

Burpees : une salle de sport mais pas que…

Chez Burpees tu trouveras ce qu’il te faut. On n’ira pas te dire que tu es magnifique et unique flocon de neige, mais on te mettra devant tes lacunes pour les combler et avoir des résultats. On ne dira pas que manger 3 McDo par jour ce n’est pas grave, mais on te donnera les clés pour ne pas trop le faire. On ne te dira pas non plus que manger un Burger King par semaine c’est grave, car non ça ne l’est pas. On ne te dira pas que deux semaines sans t’entraîner sans raison « ça passe » car non ça ne passe pas si tu veux vraiment te bouger. Par contre on fera en sorte que tu restes motivé à l’avenir. Tu verras même que si tu ne viens pas…tu te diras que quelque chose ne va pas.

On ne te dira pas non plus que manger un Burger King par semaine c’est grave, car non ça ne l’est pas

Pour avoir ton Summer Body, ton corps a besoin d’être dans la meilleure santé qu’il puisse être. Pour qu’il se sente libre de dépenser ses calories qui lui pèsent. Des mécanismes doivent se mettre en place afin d’optimiser les résultats et ceux-ci ne se mettent pas en place en deux mois, du moins pas de façon durable ni saine. Or ton Summer Body nous on veut te le faire garder toute l’année et dans de bonnes conditions. Pas au prix de sacrifices, de régimes qui te priveront mais calmement, par petits pas, mais surtout surement.

Et puis j’ai envie de te dire que si le Summer Body ce n’est pas ton truc, tu as tout de même intérêt à te bouger car le sport bien encadré, est un investissement pour ta santé et t’évitera beaucoup des maux dus à l’âge ou à la sédentarité. Demande aux pauvres mammouths !

Tu as aujourd’hui tout le temps qu’il faut avant l’été mais chaque jour que tu laisses passer est un jour perdu dans ta quête du Graal…un corps en bonne santé qui te plait…à toi…et c’est déjà pas mal.

G

CrossFit le matin

CrossFit, pourquoi s’entraîner le matin ?

Vous avez peut être déjà croisé ces bêtes curieuses, ces hommes et femmes qui se lèvent à 6h du matin avec un seul objectif, venir faire le WoD de 7h ou de 7h30. Si si, ceux qui partent de la box alors que vous arrivez tout juste… Peut être, avez vous même douté de leur santé mentale, ne vous expliquant pas comment ils supportent de venir s’entraîner si tôt…et bien pourtant ils ont de bonnes raisons de le faire.

Le CrossFit pour bien commencer sa journée

D’abord, parce qu’ils ne pourront trouver aucune excuse au cours de la journée pour ne pas venir s’entraîner. Ils ne seront pas non plus pris par le temps, les embouteillages, un truc à finir au bureau… Ils se lèveront et profiterons d’une route dégagée pour arriver à la box, certes peut être pas super réveillés…mais çà c’est le travail du coach. Ils construiront de la cohérence dans leur entraînement en y échappant pas et donc aussi dans leur vie.

Une salle de sport paisible

Deuxièmement, ils bénéficieront d’une box calme, souvent même paisible. Ainsi pourront-ils aussi avoir un petit plus de temps avec leur coach car souvent le WoD du matin est moins fréquenté. L’intensité de l’entraînement pourra aussi s’en trouver améliorée.

L’effort le matin pour mieux perdre du poids

Troisièmement, s’entraîner le matin permet de lancer le corps et ses dépenses énergétiques plus tôt dans la journée, ce qui est important si vous cherchez à perdre du poids. De plus, cela vous permettra d’attaquer votre journée en pleine possession de vos capacités cognitives. En terme plus simple, cela vous mettra un coup de fouet qui vous permettra d’être plus efficace toute la journée.

Le CrossFit du matin atténue le stress

Quatrièmement, un entraînement intense en matinée diminuera un éventuel stress, vous gérerez donc mieux des situations potentiellement tendues dans votre journée en vous donnant de nouvelles perspectives sur celles-ci. Les hormones produites pendant l’entraînement et l’afflux de sang au cerveau auront pour effet de booster votre concentration.

S’entraîner le matin pour réguler son appétit et son sommeil

Cinquièmement, cela permettra de réguler votre appétit et d’éviter les craquages en milieu de journée. D’une part car il faut de la discipline pour s’entraîner à cette heure là, d’autre part car l’état d’éveil dont vous bénéficiez, évitera l’ennui. Enfin, votre sommeil sera aussi amélioré car cet état d’éveil de l’organisme induit par l’activité physique peut être gênant si elle est pratiquée tard dans la soirée. Venir vous entraîner le matin est donc une bonne solution pour éviter cela. Puis bon il ne faut se le cacher…les jours où nous ne sommes pas très motivés pour nous entraîner et bien au moins à 8h30 on se dit que « Allez c’est çà de fait ! »;)

Alors teste cela et toi aussi deviens une bête curieuse…tu verras elles ne sont pas méchantes.

Tim stagiaire chez Burpees

Tim, stagiaire à la salle de sport Burpees Tours Nord

Présentation de Tim :  notre bébé coach cru 2019-2020 s’est prêté au jeu du questionnaire pour que vous commenciez à savoir qui se cache derrière cette belle gueule :

  • Ton âge : 21 ans le 05/09
  • Ton sport d’origine : le Hockey sur glace 
  • Une qualité : Patient
  • Un défaut : Râleur
  • Fraser ou Froning : Fraser à jamais 
  • Ton plat : Sushis 
  • Ton dessert : Cookies au chocolat 
  • Ton pire mouvement : Push-ups et Wallball
  • Ton mouvement favori : OHS et Snatch
  • Un Benchmark : Amanda
  • Et enfin le « WOD TIM » :
    6 Rounds For Time
    5 Overhead Squats (50/35)
    10 Push-ups
    15 Wall Ball Shots

Vous retrouverez Tim essentiellement à Tours Nord et également sur les WOD Natation. C’est déjà un athlète aguerri et ce sera très rapidement un bon coach proche de ses athlètes. Je vous conseille vivement de le suivre.

Compétition CrossFit Back to School

Back to school 2019

La compétition CrossFit saisonnière de rentrée des adhérents Burpees, Back to School, se tiendra le samedi 21 septembre à Burpees Tours Sud.

Compétition CrossFit réservée aux adhérents et anciens adhérents Burpees.
Pour cette édition exceptionnelle nos amis de Lasalledesport.paris seront nos special guests.

4 catégories Team of 2 :

  • Team Femme / Femme Scale
  • Team Homme / Homme Scale
  • Team Femme / Femme RX
  • Team Homme / Homme RX

Pré-requis : Pour se présenter dans les catégories RX il est conseillé de maîtriser

  • les MU chez les Hommes
  • les C2B chez les Femmes.
  • Snatch 60 kgs Hommes / 35 kgs Femmes.
  • C&J 80 kgs Hommes / 55 kgs Femmes.

Inscription à l’accueil Burpees Tours Nord & Tours Sud

Merci de vous inscrire uniquement si votre participation est définitive.

Date limite d’inscription Dimanche 15 Septembre.

Le WOD 1 aura lieu chez notre partenaire le Centre aquatique du Lac.

affiche Back to scholl

Les stagiaires Burpees

Nos stagiaires 2019-2020

Comme chaque année, Burpees a recruté des stagiaires qui vont accompagner l’activité des clubs pour apprendre le métier de coachs.
Les jeunes stagiaires 2019-2020 en formation cette année, viennent ainsi compléter la Team Burpees.

De gauche à droite : Léo, Floriane, Tim et Maxime !

Nous leur souhaitons la bienvenue dans l’équipe 😉.

Bonne rentrée à tous

Nouveau planning

Nouveau planning 2019-2020

Burpees Tours Nord attaque la rentrée de septembre avec un nouveau planning !

Plus de créneaux et des petits nouveaux comme le Functional BodyBuilding.

Le Functional Bodybuilding est un entraînement de résistance avec des exercices utilisant charges externes (dumbbell, kettlbell, barre, etc…) ainsi que des exercices au poids de corps, dont le but est d’apprendre les fonctions primaires de chaque muscle, construire une base de force, changer votre composition corporelle, apporter un équilibre, le tout à une intensité basse afin de pouvoir se concentrer sur la qualité des mouvements et préserver le système nerveux central.

Nouveaux cours, nouveaux créneaux, en aditionnant les plannings de Burpees Tours Nord et Burpees Tours Sud, un adhérent dispose désormais de 92 créneaux d’entraînement.

Bonne rentrée et bonne année d’entraînement !

Témoignage

Jean-Marc à testé le CrossFit

Jean-Marc : « le CrossFit m’a permis de surmonter mon Syndrôme du défilé thoraco brachial »

Jean Marc, chez Burpees depuis 2017, avait des douleurs insupportables et perdait peu à peu l’usage de son corps, ne supportant tout cela qu’à coup d’antidouleurs. Après une réadaptation fonctionnelle, il a rejoint notre salle de sport à Tours Nord pour continuer le travail effectué. Il vous raconte son chemin et comment le sport l’a aidé à se soigner.

“A l’origine, je me suis fait diagnostiquer un Syndrome du Défilé Thoraco Brachial (SDTB) après près de deux années de recherche et une prise de médicaments très importante pour me permettre de gérer ou plutôt de masquer mes douleurs. La solution radicale est d’enlever la première côte, mais vu mon âge, l’option est à exclure !

Je me suis fait diagnostiquer un Syndrome du Défilé Thoraco Brachial après près de deux années de recherche et une prise de médicaments très importante

Moniteur auto et moto (oui oui, j’ai fait passer le permis à Cédric !!!) je passe beaucoup de temps assis dans une voiture et j’ai adopté de mauvaises postures. Les douleurs commencent à apparaître au bout des doigts.
Ancien judoka avec pas mal d’entorses cervicales à mon actif, une première piste est posée. Motard, les médecins pensent de suite au canal carpien, mais non. Ensuite, les douleurs remontent dans les bras puis la nuque et enfin dans tout le haut du torse. A ce moment-là, il m’est compliqué de me laver les cheveux pour donner une image du handicap que cela pouvait occasionner.
A ce moment-là, il m’est compliqué de me laver les cheveux…

En 2012, le diagnostic du SDTB est enfin posé. Je tente un protocole chez un kiné sans succès. Aux grès de mes balades entre les divers services des hôpitaux, je finis par rencontrer le docteur Borie (nouvelle adhérente chez Burpees / MJ en force !) qui me fait intégrer un centre de réadaptation fonctionnelle basée sur la pratique du sport, kiné et ergothérapie. Ce protocole d’un mois en hôpital a bien fonctionné mais hélas à la sortie, la motivation pour faire du sport a diminuée de manière progressive. Je me suis finalement mis à la course à pied, jusqu’au marathon mais, cela était insuffisant pour mes problèmes d’épaules.

En 2017, Cédric (coach Burpees) vient s’inscrire dans l’auto-école où je bossais et comme il n’était pas « mauvais », nous avons parlé d’autre chose et notamment de son métier. Forcément, je lui parle de mes problèmes et il me propose de venir tester le CrossFit, que cela semble être en lien avec mon protocole hospitalier.

Il me propose de venir tester le CrossFit, que cela semble être en lien avec mon protocole hospitalier

Je suis donc venu tester après mes vacances d’été, où les douleurs étaient revenues et vraiment présentes. En trois semaines, à raison de 2/3 WoD par semaine, les douleurs avaient déjà baissé de manière significative.
Depuis, je viens entre 3 et 5 fois par semaine. Ma nouvelle activité professionnelle m’amène à me déplacer mais je trouve souvent une box pour mes WoD du soir.
Bilan après 1 an 1/2, les douleurs sont presque inexistantes, je ne prends plus aucun médicament sauf l’endorphine d’après WoD ! Putain qu’est-ce qu’elle est bonne… Une belle cicatrice sur le tibia après une rencontre un peu trop amicale avec une box. Ma mobilité d’épaules est de mieux en mieux (enfin moi je trouve) même si c’est toujours une catastrophe, mais j’y travaille. Je sais que ne vais jamais faire d’OHS à 100kg mais qu’importe, j’arrive à me laver les cheveux à l’aise !!!
Bilan après 1 an 1/2, les douleurs sont presque inexistantes, je ne prends plus aucun médicament sauf l’endorphine d’après WoD !
Ah si, un autre truc fou, j’avais une autre addiction à la cigarette, et bien je ne l’ai plus !!!!!!!
Bref merci Cédric pour cette superbe découverte. Merci à toute l’équipe pour votre écoute et la prise en compte de chacun. Aujourd’hui je me sens mieux tout court, dans ma vie perso, pro et à la box où on se sent toujours super bien !”
Jean Marc est un autre exemple flagrant que le CrossFit, bien encadré et adapté, peut vous permettre de reprendre votre corps en main et de retrouver la motivation de vous en servir.
Merci Jean Marc.

Témoignage

Karina peut porter ses sacs de courses

Karina : « grâce au CrossFit porter des sacs de course (pour 4) ne me fatigue plus ! »

Karina, mère de famille travaillant au CHU de Tours, nous livre ici son retour d’expérience sur 3 ans de CrossFit dans sa salle de sport Burpees Tours nord.

“Je suis arrivée chez Burpees en février 2016 avec juste l’idée de trouver un sport qui me permettrait enfin de perdre du poids. Après deux grossesses et deux césariennes, et malgré le sport que je pratiquais (la danse moderne et un peu de course à pied), je n’étais pas satisfaite de mon corps. De plus, je n’ai jamais aimé courir et même avec ma musique dans les oreilles et le cadre du bord de Loire je m’ennuyais fortement et n’arrivais plus à trouver la motivation.

Je n’arrivais plus à trouver la motivation. Je me suis dis qu’il fallait agir…

” Je me suis dit qu’il fallait agir et en me renseignant sur le net, j’ai découvert ce sport. De plus, une box (salle de sport CrossFit) venait d’ouvrir à Tours Nord. J’ai donc testé sans savoir exactement si ça allait me plaire, mais une chose était sûr je voulais un sport qui m’aide à reprendre mon corps en main. Au bout de 2 mois j’ai pris 3kg. Cela ne m’a pas inquiété car je sais que le muscle est plus lourd que la graisse. J’ai vu mon corps prendre des formes : mes fesses, qui étaient déjà pas mal, se sont encore plus arrondies, sont devenues bien plus fermes, ce qui ne déplaît pas. Mes jeans et mes chemisiers ont rétréci, j’ai donc dû me refaire une garde robes. Plus sérieusement, j’ai gagné en force et en cardio.

Mes fesses[…]sont devenues bien plus fermes

Mon premier Wod était un Heavy Day avec Guillaume, une séance de Back Squat, et la barre de 15kg (à vide) me paraissait très lourde. Depuis, j’ai réussi à monter jusqu’à 52.5kg, j’ai réappris à sauter à la corde pour faire maintenant des Double Under, et mon meilleur Deadlift (soulevé de terre) est de 80kg. Mes premiers burpees j’ai cru mourir au bout de 10 reps, les squats étaient insupportables, mais la cohésion du groupe qui m’encourageait et faisait les reps avec moi pour que je finisse mon tour m’a donné envie de continuer.

La cohésion du groupe qui m’encourageait m’a donné envie de continuer

Petit à petit moi qui n’était pas compétitrice, j’ai commencé à participer aux événements Burpees, pour me lancer un défi à moi-même, et voir si j’en étais capable. On peut donc dire que mon physique n’est pas le seul à avoir évolué. Quand j’arrive à la box je me demande si j’ai bien fait, quand je suis dans l’action je me dis “Mais pourquoi je suis là pffff ?”, et quand j’ai fini mon entrainement, certes je suis morte, mais je suis fière de l’avoir fait, et le lendemain mon corps me rappelle volontiers à quel point j’ai bossé ! D’ailleurs grâce aux conseils du coach Lou, j’ai arrêté de faire mes étirements après mes Wods pour les faire avant, et le résultat est que je ne souffre plus pour m’asseoir, ou faire mes lacets les lendemains et surlendemains. J’ai récupéré ma souplesse perdue après ma prise de masse (car j’ai de bons restes de mes 9 années de danse classique).

J’ai réussi à perdre 3 kilos sans perdre de masse musculaire

En faisant attention à mon alimentation et en nourrissant suffisamment mes muscles, j’ai réussi à perdre 3 kg sans perdre de masse musculaire. Même si je suis loin derrière mes collègues lors de courses, que je porte moins lourd qu’eux, j’ai pu constater que j’ai progressé. Enchaîner cardio, haltéro et gym en mettant la misère à mon homme (ancien militaire et bon sportif) m’a procuré une joie immense… Il y a 1 an j’ai réussi à faire mon premier Pull Up en kipping (premier son de cloche pour moi), et depuis j’arrive à faire 2 tractions strictes, et les pompes « version homme » ne me sont plus inconnues. Dans ma vie de tous les jours, porter les sacs de courses (pour 4) ne me fatigue plus comme avant, je surveille mes positions quand je soulève les packs d’eau, j’ai donc moins de douleurs lombaires, et tout le travail de gainage et d’abdos, ainsi que mon alimentation m’ont permis de réduire mes maux de ventre et problèmes de transit, car oui nous les femmes nous sommes très sensibles à ce niveau.

Porter les sacs de courses (pour 4) ne me fatigue plus

Ce travail intensif et varié me permet de fatiguer mon corps, de me vider la tête et de me dépasser. Dans mon travail, que ce soit dans celui d’avant où je piétinais toute la journée, ou maintenant où je travaille assise derrière un ordinateur, je ressens le besoin de me dépenser et de bouger mon corps. J’essaie de garder un maintien, mais ce qui me soulage réellement c’est l’exercice que je pratique à la salle de sport. Je n’aurais jamais pensé être capable d’évoluer autant, et surtout dans ce genre de discipline. Je pense réellement que l’ambiance et cette communauté, de cette « famille », y sont pour beaucoup. Coaches et burpeesiens sont dans la cohésion, et le soutien de tous lors des Wods nous font avancer.

Karina avait la volonté de reprendre son corps en main et c’est chose faite. Et au delà des fesses plus fermes, elle a acquis un mental beaucoup pus fort. Tout ça en améliorant sa santé.

Merci Karina.